Syndicat Professionnel de l’Enseignement Libre Catholique Centre Poitou-Charentes Logo du Syndicat Professionnel de l’Enseignement Libre Catholique Centre Poitou-Charentes
SUIVEZ LE SITE

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK


Voir notre page

Accueil

Le Spelc Centre Poitou-Charentes, une équipe à votre service.

Ci-contre : le conseil d’administration du Spelc Centre Poitou-Charentes à l’assemblée générale de la fédération des Spelc les 3 et 4 avril derniers à Issy-les-Moulineaux.

de gauche à droite : Marie-France Galloux, Philippe Mesnager, Brigitte Leclerc, François-Xavier Lelièvre (premier rang) Martine Schulé, Brigitte Legros, Bruno Gouillon, Marie-Françoise Pauly, Corinne Missioux, Jean-Marie Refeuille (second rang).

Absents sur la photo : Karine Prost-Aprin et Bruno Chesnoy.

Les actualités du SPELC Centre Poitou-Charentes

(18/09/2019) Bénédicte ROBERT nommée Rectrice de l’académie de Poitiers.

Moins d’un mois après la démission d’Armel de la Bourdonnaye (notre actualité du 4 septembre dernier), Bénédicte ROBERT, directrice de l’IHEF (institut des hautes études de l’éducation et de la formation), a été nommée au conseil des ministres de ce jour Rectrice de l’académie de Poitiers.

Diplômée de Sciences Po Paris et de l’ENS Cachan, Bénédicte Robert avait intégré en 2010 le ministère de l’éducation nationale avant de rejoindre Bruxelles, experte à la Commission européenne.

(04/09/2019) Armel de la Bourdonnaye quitte le rectorat de Poitiers.

« Il est mis fin, sur sa demande, aux fonctions de recteur de l’académie de Poitiers, exercées par Armel de la Bourdonnaye ». C’est en ces termes qu’a été annoncé, suite au Conseil des ministres du 28 août dernier, la démission du recteur de Poitiers.

La Nouvelle République avait relayé, dans son édition du 30 juillet 2019 une affaire d’intimidation sur les réseaux sociaux dont aurait été victime Armel de la Bourdonnaye qui a confirmé avoir porté plainte

Armel de la Bourdonnaye, arrivé à Poitiers en 2017, avait dirigé l’École des Ponts ParisTech de 2012 à 2017.

(31/08/2019) Accès à la classe exceptionnelle : le Spelc entendu.

Depuis l’instauration de la classe exceptionnelle (3ème grade), les représentants du Spelc ont souligné l’injustice créée par l’application, aux maîtres de l’enseignement privé, des critères retenus pour ceux de l’enseignement public.

En effet, les structures des établissements privés et les fonctions exercées rendaient inapplicables aux enseignants du privé, les critères retenus pour l ‘éligibilité au vivier 1.

Nos revendications ont été entendues puisqu’une note de service vient assouplir et élargir les conditions d’éligibilité.

  • Les années d’enseignement dans les classes de BTS des lycées seront désormais retenues dans les 8 ans exigés quelle que soit la quotité de service consacrée à cette fonction.
  • Les années de tutorat des maîtres en contrat provisoire seront aussi comptabilisées dans les 8 ans.

Vous trouverez toutes les modalités dans la note adressée aux rectrices et recteurs d’académie.

 

(26/08/2019) L’année 2019/2020 est lancée : des responsables toujours à votre service.

Pendant tout l’été, l’équipe du Spelc Centre Poitou-Charentes a assuré une veille, toujours prête à répondre à une demande, par mail ou par téléphone, pour renseigner et conseiller.

Depuis une semaine, un service plus actif a repris. Les représentants du Spelc dans les commissions internes  de l’emploi et dans les CCM participent aux différentes réunions afin de défendre les dossiers qui leur sont confiés. Certains enseignants ne sont pas encore fixés sur leur sort. Nous mettons tout en œuvre, dans ces instances, pour  régler des situations alors que la rentrée approche à grands pas.

Nous constatons que de nombreuses situations pourraient se débloquer plus facilement si les démarches administratives étaient effectuées correctement et dans les temps.

Vous pouvez compter sur notre expertise concernant les démarches à entreprendre vis-à-vis de l’administration. N’hésitez pas à nous contacter.

(21/08/2019) La loi Blanquer promulguée le 28 juillet 2019 est applicable à la rentrée.

Débats à l’Assemblée et au Sénat, promulgation, passage devant le Conseil constitutionnel, la loi Blanquer arrive au bout du parcours législatif. 25 articles entrent en vigueur à la rentrée 2019. Cinq décrets sont parus le 4 août dernier.

Nous retenons 4 points essentiels dont certains vont changer le quotidien des enseignants.

L’école devient obligatoire dès 3 ans. Le seul aménagement possible concerne les horaires de l’après-midi en Petite section, avec l’autorisation de l’IEN.

Chaque salle de classe doit afficher le drapeau français, le drapeau européen, la devise de la République et les paroles de l’hymne national.

La mise en place des pôles inclusifs d’accompagnement localisé (PIAL) modifie l’organisation de l’aide aux élèves en situation de handicap. Nous en avons parlé dans notre actualité du 17/06/2019.

Sur le terrain, les AESH pourront exercer des missions dans des établissements différents. Leur emploi du temps sera fixé par le coordonnateur du PIAL, probablement un chef d’établissement du secteur.

La loi prévoit un temps de formation continue obligatoire de 5 jours hors temps scolaire. Nous attendons plus de précisions concernant l’application de cette mesure.

Nous reviendrons sur certaines modalités qui seront propres à l’enseignement privé.

(29/07/2019) Réforme des retraites : les préconisations du rapport DELEVOY.

Après plus de 18 mois de concertation et d’échanges, Jean-Paul DELEVOY, Haut-commissaire à la réforme des retraites, a exposé le 18 juillet ses recommandations pour le futur système universel de retraite à points.

Vous trouverez sur la page « service retraite » de notre site un résumé et nos remarques sur les principaux points de ce qui n’est pour l’instant qu’un recueil de préconisations pour un projet de Loi devant être présenté en Conseil des ministres avant la fin de l’année.

Sont concernés les enseignants et les personnels salariés des établissements nés à partir du 1er janvier 1963.

Le service retraite du Spelc centre Poitou-Charentes, comme il l’a fait lors des précédentes réformes, intégrera ces nouvelles dispositions dans les estimations à l’intention de ses adhérents.

(06/07/2019) Quand des syndicats mettent en danger la situation des salariés des établissements…

Trois organisations syndicales : Force Ouvrière, la CFE CGC et la CGT ont déposé un recours en annulation contre l’arrêt de représentativité dans la branche de l’enseignement privé publié fin 2017.

Cet arrêté définissait les syndicats représentatifs au sein de la branche : le Spelc, la CFDT et la CFTC.

En conséquence, sont suspendus :

  • les négociations salariales au niveau national ;
  • le traitement en conciliation des dossiers dans le cadre de commissions paritaires régionales ;
  • les négociations sur la formation professionnelle ;
  • les négociations sur l’harmonisation des conventions collectives …

Dans l’urgence, dans l’impossibilité de négocier, le collège employeur a décidé unilatéralement la revalorisation des minimas conventionnels (+1,1%).

Le Spelc Centre Poitou-Charentes sera attentif à l’évolution de cette situation très pénalisante pour les salariés. A l’occasion, il souligne ses réserves sur le bien-fondé d’actions « intersyndicales », sur d’autres revendications, avec des organisations minoritaires qui n’œuvrent pas pour le bien commun.

(17/06/2019) L’école inclusive concerne toute la communauté éducative.

Une circulaire, publiée au BO N° 23 du 6 juin 2019, précise les actions et moyens à mettre en œuvre dès la prochaine rentrée « pour que l’École inclusive soit pleinement effective, non seulement pour mieux accueillir les élèves et leurs parents, mais aussi pour former et aider les professeurs, pour professionnaliser la fonction d’AESH, pour simplifier les procédures… »

Une circulaire qui vise à :

  • « Instituer un service départemental École inclusive
  • Organiser les pôles inclusifs d’accompagnement localisés
  • Mieux accueillir les parents et mieux scolariser les élèves
  • Reconnaître le travail des enseignants, les soutenir et déployer une offre de formation accessible
  • Renforcer l’appartenance des AESH à la communauté éducative
  • Simplifier les démarches pour tous
  • Mieux suivre les parcours inclusifs et évaluer la qualité des actions »

Le Spelc Centre Poitou-Charentes restera attentif à la façon dont l’Enseignement catholique sera associé à ces décisions et à leur mise en œuvre localement.

 

(15/06/2019) Les bulletins de salaire des enseignants téléchargeables sur un espace numérique.

Lors de l’entrevue avec les services du rectorat d’Orléans-Tours dans le cadre de la journée d’action intersyndicale du 16 mai dernier, le Spelc Centre Poitou-Charentes, seul syndicat reçu ce jour, avait rappelé l’impérieuse nécessité d’accélérer le processus de mise en ligne des bulletins de salaire.

Les enseignants du privé peuvent désormais consulter et télécharger leurs bulletins de salaire sur un espace numérique.

La démarche est simple et relativement rapide. Il suffit d’avoir son numéro de sécurité sociale et son IBAN présent sur un RIB du compte sur lequel vous percevez votre salaire.

Muni de vos numéros, vous pouvez créer votre espace à l’adresse suivante : https://ensap.gouv.fr

Après avoir cliqué sur « Créer mon espace numérique sécurisé », un formulaire succinct apparaît. Vous renseignez, vous choisissez un mot de passe et vous validez pour recevoir un mail de confirmation. Cet envoi peut prendre quelques minutes.

Dans ce mail, il suffit de cliquer sur un lien de confirmation et vous accédez à votre espace numérique.

Vous pouvez désormais disposer rapidement de vos bulletins de salaire. Le Spelc Centre Poitou-Charentes se félicite de l’aboutissement d’une de ses revendications.

 

 

(07/06/2019) Le Spelc Centre Poitou-Charentes plus que jamais au service de ses adhérents.

En cette période de fin d’année scolaire, c’est au moins neuf personnes du Spelc Centre Poitou-Charentes qui sont mobilisées pour siéger dans les différentes commissions internes de l’emploi du 1er et du 2d degré.

Marie-Catherine Dom, Sylvie Chagnaud, Philippe Mesnager et Marie-Françoise Pauly pour l’académie de Poitiers.

Bruno Gouillon, Brigitte Leclerc, François-Xavier Lelièvre, Jean-Marie Refeuille et Martine Schulé pour l’académie Orléans-Tours.

C’est un énorme travail en trois étapes. Avant la commission, il consiste à épauler les adhérents et les sympathisants qui doivent constituer leur dossier. Pendant la commission, nous vérifions les priorités et la pertinence des propositions effectuées et nous défendons les dossiers qui méritent une attention particulière. Après la commission, nous prenons le temps d’informer les enseignants de l’avancée du mouvement.

Cet effort est renouvelé pour chaque étape du mouvement. Dans le premier degré de la région Centre-Val de Loire, la nouvelle CRDE a ainsi programmé cinq réunions du 15 mai au 10 juillet.

A cette équipe s’ajoutent les élus Spelc qui, au sein des CCM, vérifient le mouvement de l’emploi proposé par l’administration.

Notre expérience est mise au service de nos adhérents et de ceux qui nous sollicitent, elle garantit aussi un mouvement qui respecte les accords sur l’emploi.

(17/05/2019) Le Spelc Centre Poitou-Charentes reçu en audience au rectorat à Orléans.

Dans le cadre de la journée d’action du 16 mai, une délégation du Spelc Centre Poitou-Charentes a été reçue au rectorat.

Pendant plus de deux heures, Martine Schulé, Jean-Marie Refeuille et Philippe Mesnager ont pu exposer, à leurs interlocuteurs, leurs revendications et dénoncer des dysfonctionnements relevés dans certains établissements de l’académie.

A noter une annonce importante : la généralisation du reclassement de MA2 à MA1 pour tous les délégués auxiliaires du second degré (titulaires d’une licence). Les représentants du Spelc ont, à nouveau, déploré que les suppléants du 1er degré soient exclus de cette mesure.

Le Spelc Centre Poitou-Charentes se félicite de l’écoute attentive des responsables de l’administration.

(08/05/2019) Salariés des établissements : installation des commissions paritaires régionales EPNL.

Comme le prévoit la convention collective de l’enseignement privé non lucratif (CC EPNL), chaque région administrative doit mettre en place une commission paritaire régionale (CPR EPNL).

Ces commissions régionales ont pour objet :

  • d’identifier les difficultés d’application de la convention collective ;
  • de remonter auprès de la commission paritaire nationale des demandes d’interprétation de la convention collective ;
  • de se constituer en commission de conciliation.

Après la commission paritaire régionale Centre-Val de Loire, installée le 5 avril dernier à Blois, la commission paritaire régionale Nouvelle Aquitaine s’est réunie pour la première fois à Bordeaux le 7 mai.

Des représentants du Spelc Centre Poitou-Charentes siègent dans ces deux commissions :

  • Martine Schulé et Bruno Chesnoy à la CPR Centre-Val de Loire
  • Philippe Mesnager à la CPR Centre-Val de Loire (vice-président) et à la CPR Nouvelle Aquitaine ainsi que Vinciane Thomas Giacomotto du Spelc Gironde et Denis Lagappe du Spelc Limousin.

 

(19/04/2019) A la rencontre des professeurs stagiaires de l’Isfec Saint Martin à Tours.

Mercredi 17 avril, six responsables du Spelc Centre Poitou-Charentes ont répondu à l’invitation lancée aux syndicats par la direction de l’Isfec Saint Martin.

Martine Schulé et Philippe Mesnager ont présenté l’organisation et les actions du Spelc Centre Poitou-Charentes devant une centaine d’enseignants stagiaires dans le grand amphithéâtre.

Dans un second temps, les professeurs stagiaires motivés et avides d’information sont venus à la rencontre des responsables du Spelc Centre Poitou-Charentes, élus dans les commissions consultatives mixtes (CCM) et membres des commissions internes de l’emploi des deux académies d’Orléans-Tours et de Poitiers. Les échanges ont été très riches en particulier sur leur principal sujet de préoccupation : l’obtention de leur premier emploi en contrat définitif à la prochaine rentrée.

Leurs dossiers seront suivis par les représentants du Spelc dans les différentes commissions.

(01/04/2019) Accès à l’échelle de rémunération des professeurs des écoles.

Au titre de l’année scolaire 2019-2020, l’arrêté du 15 mars 2019 fixe la répartition entre les départements du contingent de promotions, par liste d’aptitude, pour l’accès à l’échelle de rémunération des professeurs des écoles, des maîtres contractuels ou agréés des établissements d’enseignement privés sous contrat.

Pour l’Académie Orléans-Tours, la répartition est la suivante : Cher (0,) Eure et Loir (1), Indre (1) et Indre et Loire (1), Loir et Cher (1), Loiret (0).
Pour l’Académie de Poitiers, la répartition est la suivante : Charente (1), de Charente-Maritime (3), des Deux Sèvres (1), de la Vienne (1)

Au titre de l’année scolaire 2019-2020, l’arrêté du 15 mars 2019 fixe la répartition entre les départements du contingent de promotions, par la voie du premier concours interne, pour l’accès à l’échelle de rémunération des professeurs des écoles, des maîtres contractuels ou agréés des établissements d’enseignement privés sous contrat.
Pour les départements des académies d’Orléans-Tours et de Poitiers, il n’y a aucun poste.

(18/03/2019) Réforme de l’épreuve du Bac : c’est parti !

Les élèves qui entreront en Première en septembre 2019 seront des pionniers. Ils passeront des épreuves dès le 2ème trimestre et engrangeront des points pendant deux ans pour décrocher le Bac en juin 2021.

Quels changements pour les élèves ?

  • L’épreuve finale ne comportera plus que 3 écrits et 1 oral et comptera pour 60% de la note finale.
  • Des épreuves nationales situées en Première (2ème et 3ème trimestres) et en Terminale (2ème trimestre) compteront pour 30%.
  • Les bulletins scolaires de Première et de Terminale compteront pour 10%.
  • Le calendrier des épreuves nationales est étalé du 2ème trimestre de la Première au 3ème Trimestre de la Terminale.

Quels changements pour les professeurs ?

  • Ils devront organiser leurs enseignements en fonction du calendrier national des épreuves de contrôle continu.
  • Ils devront préparer les élèves à l’épreuve orale qui portera sur un projet mené en Première et Terminale.
  • Ils seront deux professeurs principaux par classe de Terminale.

Contrôle continu et épreuves finales : comment fonctionne le Bac 2021 ?

(08/03/2019) Mercredi 27 mars, réunion sur le thème des régimes de retraite de l’enseignement privé à Blois.

Mercredi 27 mars 2019, les responsables du Spelc Centre Poitou-Charentes viendront à votre rencontre dans la salle des conférences du lycée La Providence, 23 rue des Saintes-Maries à Blois.

A partir de 15h30, ils répondront à vos questions, de façon individuelle, sur tout sujet qui vous concerne (emploi, carrière, retraite),

A partir de 16 heures, Philippe MESNAGER, responsable du service « retraite » du Spelc Centre Poitou-Charentes, animera une réunion sur le thème des retraites de l’enseignement privé.

Cette rencontre est ouverte à tous. N’hésitez pas à diffuser cette information autour de vous.

(21/02/2019) Elève en danger, comment réagir ?

Les enseignants sont des observateurs privilégiés de situations difficiles vécues par certains élèves. Nous sommes souvent interrogés sur la façon d’identifier ces situations préoccupantes et le devoir de les signaler selon la gravité des faits.

Si vous rencontrez de tels cas, vous pouvez contacter les assistants sociaux des DSDEN du département concerné.

Des documents en ligne sur notre site pourront vous aider.

Vous pouvez aussi contacter le 119 par téléphone (appel gratuit) 24h/24 et 7 jours/7

Une équipe de professionnels et d’administratifs, donnent des informations aux mineurs, aux familles et à toute personne confrontée à un risque de mise en danger d’enfant imminent ou non ou à une mise en danger avérée :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F781 une mise en danger avérée

N’hésitez pas à nous contacter, des responsables du Spelc Centre Poitou-Charentes vous répondront.

(04/02/2019) Installation de la CCMI d’Orléans-Tours.

Le 31 janvier dernier, s’est tenue à la DSDEN de Tours la réunion de la commission consultative mixte interdépartementale (CCMI). Il s’agissait de l’installation depuis les élections professionnelles de 2018 où le Spelc a remporté tous les sièges. Lors de cette réunion, six élus du Spelc ont siégé, quatre titulaires et deux suppléantes pour représenter les maîtres accompagnés d’un chef d’établissement.

Une occasion pour notre organisation de rappeler nos positions sur des sujets importants.

A la rentrée 2018, une mesure de reclassement sur l’échelle de rémunération des MA I a été prise pour les délégués auxiliaires du 2d degré. Nous n’admettons pas que ceux du 1er degré en soient écartés. Nous demandons qu’ils puissent bénéficier de cette augmentation de salaire.

L’accès  des maîtres à la classe exceptionnelle reste trop… exceptionnel ! Toutes les promotions ne sont pas attribuées, faute de candidats éligibles. Nous demandons que la liste des fonctions retenues soit revue.

La nouvelle évaluation des maîtres, dans le cadre du PPCR, ne donne pas satisfaction. Nous demandons qu’un bilan des rendez-vous de carrière de l’année 2017/2018 soit présenté lors de la prochaine CCMI.

Le mouvement des maîtres est régi par des règles qui doivent être respectées. Nous demandons la publication de tous les emplois dès le début du mouvement de l’emploi sinon tous les enseignants qui participent au mouvement n’ont pas la possibilité de postuler.

Le secrétaire général de la DSDEN, très attentif à nos arguments, s’est engagé à relayer nos demandes qui lui sont apparues légitimes. Nous ne manquerons pas de lui rappeler à la prochaine CCMI.

(02/02/2019) Les rectorats ne seront pas fusionnés.

En visite vendredi 25 janvier en Haute Vienne, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, avait annoncé qu’il n’y aurait finalement pas de « super rectorat » en Nouvelle Aquitaine.

Le 31 janvier, devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée, Jean-Michel Blanquer a déclaré que tous les rectorats seraient maintenus.

Cette décision marque un recul important du gouvernement qui annonçait en juillet 2018 la fusion des rectorats dans les régions nouvellement créées.

Cette annonce est une réponse à l’intense campagne des acteurs politiques de Poitiers et de Limoges auprès du ministère pour refuser le « tout Bordeaux ».

Le Spelc Centre Poitou-Charentes se réjouit de ce choix pragmatique qui dans les faits entérine le maintien du rectorat de Poitiers. De même, le Spelc Centre Poitou-Charentes s’interroge sur les choix de l’Enseignement catholique pour une régionalisation à « marche forcée » dans laquelle les « anciennes petites régions » ont certainement plus à perdre qu’à gagner.

 

 

(31/01/2019) Le Spelc très largement majoritaire à Tours Jean XXIII.

La fusion des Ogec du lycée Sainte Ursule, de l’école et du collège Saint Martin à Tours et de l’école Notre Dame à Fondettes a conduit à la création d’une nouvelle structure : l’Ogec Saint Jean XXIII.

Le 21 janvier dernier se déroulait le premier tour des élections pour le comité social et économique. 16 sièges étaient à pourvoir.

Le Spelc Centre Poitou-Charentes a été le seul syndicat à présenter des listes complètes avec des candidatures de tous les établissements. Le Spelc Centre Poitou-Charentes remporte 14 sièges sur les 16 à pourvoir. La CFDT et la CFTC ont chacune un siège.

Depuis le 1er septembre 2018, le Spelc Centre Poitou-Charentes a présenté des listes dans 11 établissements de la région Centre-Val de Loire et remporté 48 sièges d’élus.

Le Spelc Centre Poitou-Charentes, premier syndicat de l’enseignement privé dans l’académie d’Orléans-Tours, amplifie sa présence dans les établissements grâce aux résultats obtenus dans les élections des représentants des personnels.

crédits mentions légales